Faits Divers

Farabougou : 3000 âmes en danger de mort

Le village de Farabougou est situé à 25 km du camp de Diabaly dans la commune rurale de Dogofry. Les habitants dudit village sont au nombre de 3000 âmes environ.

Ce gros village est encerclé par des Jihadistes depuis le mardi 6 octobre 2020.

La population de Farabougou est confrontée aujourd’hui à la faim, la maladie.

Les chasseurs du village font tout pour empêcher les djihadistes de rentrer à l’intérieur du village.

Le pont qui servait de liaison entre Dogofry et Farabougou, a été détruit par les djihadistes le dimanche vers 19h.

Selon la même source après avoir sauté le pont les djihadistes se sont emparés d’un autre village appelé Kouroumaké.  

Cette nouvelle évolution a aggravé l’état de siège et l’agonie de Farabougou. De source locale, les djihadistes ont tué 6 personnes et ont enlevé 9 autres. Les   blessés et les malades meurent à défaut d’être évacués.  Les enfants meurent de faim à défaut d’être secourus.

Face à la situation, les maliens sont indignés et interpellent les autorités de la transition. Un citoyen s’interroge : « comment les maliens peuvent-ils être l’objet de souffrance venant d’un autre malien sans que l’Etat lève le petit doigt ? A quoi servent les forces de sécurité ? ».

En réponse, un autre citoyen dit que la force publique n’a d’autres missions que de se donner de manière exclusive à la protection de tous les maliens sans exclusion aucune. Il ajoute qu’en dehors de cela, elle n’a aucune légitimité. Autant faire la place aux populations elles-mêmes pour qu’elles assurent leur propre sécurité, lâche un civil de la localité, a-t-il conclu.

M C

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page