Faits Divers

INFO FLASH du Pays

KAYES  – Nioro du Sahel : Dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 novembre 2020, un braquage a provoqué la mort de 3 personnes et fait des blessés entre les localités de Bougoudere et Diongoumani sur l’axe Diéma-Nioro. Selon les informations, ce sont des individus en moto qui ont ouvert le feu sur un minibus qui refusait de s’arrêter. Le chauffeur a ainsi perdu le contrôle de son véhicule qui a percuté un arbre. Un homme portant une pièce de la Mauritanie figure parmi les morts.

Ségou : Des Jihadistes auraient été aperçus en nombre dans la localité de Baguinda, Commune de Baguindadougou, à 19 km de Ségou, 8 km de Markala.

Sahel : Suite au décès de l’Algérien Abdelmalek Droukdel, tué par Barkhane, Al-Qaida au Maghreb islamique s’est choisi un nouveau chef. Il s’agirait d’un autre Algérien du nom de Abou Oubéida Youssef.

Niono : Le Samedi 14 novembre 2020, dans le cercle de Niono commune de Toridagako, un camp de chasseurs Dozo a été Détruit par les Djihadistes.

FARABOUGOU: Le samedi 14 novembre, aux environs de 20 heures, un autre pont de Farabougou-kourani a été dynamité par les combattants Jihadistes.

MINUSMA : Le général de division Patricia Boughani, de nationalité française, est devenu la première femme commissaire de police de la MINUSMA, a indiqué la mission onusienne.

MINUSMA : Le nombre total des agents de la MINUSMA touchés par la Covid-19 est passé à 366 depuis le début de la crise. Le bilan est de 355 guéris, 2 décès et 9 cas actifs.

Mopti – Bandiagara : De source locale, il a été signalé l’enlèvement d’un homme de type européen,  peau blanche, par des individus armés non identifiés, entre Bandiagara et Sévaré.

Gao : Jeudi 12 novembre 2020, 6 personnes malintentionnées, reconnues comme étant des Nigérians, étaient fortement  recherchées dans la ville de Gao. Selon les infos, ces individus se sont infiltrés dans la ville de Gao, après avoir fui le Tchad, en passant par Kidal. Ils seraient des membres actifs de Boko Haram.

Nord Mali : Almady, le second fils du Colonel Bamoussa, a confirmé la mort de son père, depuis la localité de Tinawene en Algérie où vit le fiston. Pour rappel, Bamoussa  et son frère aîné Hamza ont été tués par une frappe aérienne de la force Barkhane le  10 novembre, à Tadamakat dans le cercle de Tidarmene à 140 km de Menaka.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page