Société

LA MINUSMA RENFORCE LES CAPACITÉS DES JEUNES REPORTERS DE GAO SUR LA NOTION DE PROTECTION DES CIVILS

La session de formation multimédia des jeunes reporters de Gao sur la protection des civils a officiellement été lancée le 15 décembre dernier par le Chef du bureau régional de la MINUSMA à Gao, Mohamed El-Amine SOUEF. Initiative de la Radio AADAR-Koïma et de Sahel Communication, cette formation est financée par la Mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali.

« La présentation faite par Yarou Tamou Orou BOKO de la Police des Nations Unies (UNPOL) sur la protection des civils m’a permis de mieux comprendre la notion de protection des civils par rapport à celle de la protection civile », a fait savoir Annah MAIGA, stagiaire à l’Office de Radiodiffusion Télévision du Mali (ORTM) qui suit la formation multimédia avec plusieurs jeunes reporters, depuis le 15 et jusqu’au 19 décembre prochain, dans la salle de formation du Musée du Sahel à Gao.

« La contribution de la MINUSMA à la protection des civils est au cœur de son Mandat dans le cadre de la Résolution 2531 (2020) du Conseil de sécurité et comme cela a été soulignée dans les Mandats précédents », a rappelé le Chef du Bureau Régional de la MINUSMA lors de son allocution d’ouverture. Il a aussi réaffirmé que « la protection des civils est une responsabilité régalienne de l’Etat malien, au travers de ses autorités civiles et en uniforme ».

Yarou Tamou Orou BOKO en charge de la formation à UNPOL-Gao a indiqué aux participants que « la protection des civils est une responsabilité qui comprend toutes les parties d’une Mission de maintien de la paix, les fonctions civiles, militaires et policières. Dans de nombreux cas, les Missions de maintien de la paix sont autorisées à employer tous les moyens nécessaires, y compris le recours à la force, pour prévenir ou répondre aux menaces de violences physiques contre les civils, dans les limites des capacités et des zones d’opérations et sans préjudice de la responsabilité du gouvernement hôte ».

Techniques de reportage en situation de conflit

Les jeunes reporters ont découvert les techniques de reportage en zone de conflit à l’issue d’un exposé de Daniel Massamba MEBOYA du bureau de la Communication de la MINUSMA. Au nombre des points abordés au cours de la rencontre, mentionnons […] l’influence grandissante des diverses plateformes de réseaux sociaux ; les principes de l’éthique journalistique individuelle, notamment la vérité, la probité et le respect des destinataires de la communication et des personnes ou communautés auprès desquelles on s’informe ; la capacité des journalistes sur les comportements à adopter dans la collecte des informations sensibles ; sur les techniques de reportage en situation de conflits et sur les bonnes pratiques de communication en période de crise.

Le Bureau de la Communication de la MINUSMA ne ménage aucun effort quand il s’agit de renforcer les capacités des radios communautaires au Mali ainsi que celles des professionnels des médias à jouer leur rôle dans la construction d’une culture de la paix. À ce jour, de nombreuses stations radiophoniques locales au Centre et au Nord du Mali ont été renforcées en équipements neufs, en sessions de formation et ateliers au profit des professionnels des médias grâce à la MINUSMA.

L’organisation de cette formation multimédia sur la protection des civils a été accueillie positivement par le Directeur régional de la Jeunesse et des Sports et le Chef du Bureau régional de la MINUSMA. « Je salue la synergie que les collègues de la MINUSMA ont mise en place pour le développement, le financement et la réalisation de cette activité en étroite collaboration avec les organisateurs », a dit Mohamed El-Amine SOUEF avant de conclure « Cet esprit d’équipe de mes collègues de la Section de la

Protection des Civils, de la Police des Nations Unies, de la composante militaire du Secteur-Est et du Bureau de la Communication est un bel exemple qui montre notre engagement auprès des maliennes et maliens ».

Infos MINUSMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page