Société

APPUI DE LA MINUSMA À LA RIPOSTE NATIONALE CONTRE LA COVID-19 : LA PRESSE MALIENNE REÇOIT DU MATÉRIEL DE PROTECTION

Pour atténuer l’impact de la deuxième vague de contamination, la MINUSMA a remis, ce 29 janvier, des kits de prévention contre la Covid-19 au ministère malien de la Communication, ainsi qu’aux organisations faitières et à plusieurs organes de presse à Bamako, ainsi que dans les régions.

Ce projet d’appui à la presse malienne pour lutter contre la propagation de la Covid-19 est porté par la division de la Communication et de l’Information de la MINUSMA. Le lot d’équipements et de consommables compte 1 418 masques lavables, 123 dispositifs de lavages de main, et près de 2000 petits et grands flacons de gel (85 ml et 475ml), pour un usage individuel mais aussi collectif, dans les salles de rédaction par exemple.

Co-présidée par le Chef de la MINUSMA, le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) de l’ONU au Mali, Mahamat Saleh ANNADIF et le Dr Hamadoun TOURE, Ministre malien de la Communication et de l’Economie numérique, la cérémonie de remise a eu lieu au QG de la Mission à Sénou, Bamako. C’était en présence de Présidents d’organisations faitières et de patrons de la presse, dans le respect strict des mesures barrières.

Cet appui supplémentaire aidera les acteurs du paysage médiatique malien à poursuivre leur travail d’information et de sensibilisation contre la pandémie. Il découle du : « partenariat qui existe entre la MINUSMA et les acteurs du paysage médiatique malien, qui n’a eu de cesse de se consolider au fil des ans » et dont s’est félicitée Myriam DESSABLES. La Directrice de la Communication de la Mission onusienne au Mali a, par ailleurs, encouragé ses « confrères (et consœurs) de la presse à se rapprocher davantage de la Mission, au moment où nous aussi, cherchons à nous rapprocher davantage de vous, » a-t-elle dit, avant d’inviter l’assistance à une minute de silence en hommage aux victimes de la Covid-19.

« Nous estimons que ce don d’équipement de lutte contre la maladie à coronavirus aux Hommes de la presse est d’une symbolique assez importante, parce que ce geste vise non seulement à demander aux hommes de médias de se protéger contre la maladie, de protéger également les autres mais aussi et surtout de multiplier les efforts que l’ensemble de la presse effectue tous les jours, pour sensibiliser et informer les population par rapport au danger que cette maladie peut représenter, » a quant à lui déclaré Bandiougou DANTE, nouveau Président de la maison de la presse, avant de remercier la MINUSMA.

Dans son discours, le Ministre de la Communication et de l’Economie numérique a tenu à rappeler au Chef de l’ONU au Mali et à l’assistance, l’engagement de l’Etat à lutter contre la pandémie et la promptitude des Nations Unies à l’accompagner dans ce sens : « ainsi donc, dès l’apparition des premiers signes, nous avons signé avec vous trois protocoles d’entente qui ont permis aux autorités sanitaires nationales, d’apporter une réponse intégrée et rapide à la crise sanitaire à Bamako mais aussi dans toutes les régions touchéesNous sommes réunis ce matin également pour saluer votre appui à la presse, touchée de plein fouet par les conséquences de cette pandémie ».Après avoir remercié la MINUSMA, le Dr TOURE s’est dit : « convaincu que ce soit ici à Bamako, ou dans les régions où les radios communautaires n’ont pas suffisamment de moyens, que cette donation fera la différence ».

Une presse responsable et engagée pour lutter contre la désinformation

Réitérant l’entière disponibilité de la MINUSMA à poursuivre son appui aux efforts du Gouvernement contre la propagation de la Covid-19, Mahamat Saleh ANNADIF a également tenu à souligner le rôle primordial des médias, y compris face à la pandémie. « Je tiens particulièrement, a-t-il déclaré, à féliciter la presse malienne pour son comportement professionnel et responsable ». Selon le Chef de l’ONU au Mali : « nous sommes à un moment où les fausses informations, les spéculations font que, on ne sait pas ce qui est vrai de ce qui n’est pas vrai. Les acteurs maliens du paysage médiatique malien sont restés dans leur rôle, en renforçant la sensibilisation ».

En effet, de nombreux médias ont participé à la sensibilisation des populations maliennes à travers la réalisation de plusieurs reportages télés et radios pour davantage contrecarrer les « Fake news » diffusés notamment via les médias sociaux. Le RSSG a évoqué le travail de sites internet d’information comme « Benbere » et « le jalon.com ». Le premier a mené plusieurs actions citoyennes de sensibilisation sur les symptômes de la maladie et la mise en pratique des mesures barrières. Quant au second, il a grandement contribué à la vérification des informations relatives à la maladie, à travers son système de « Fact checking » (vérification des faits). M. ANNADIF n’a pas manqué de saluer le travail de Mikado FM dans ce domaine. La radio des Nations Unies y est particulièrement active, grâce notamment à son émission « le vrai du faux » qui a pour objet de distinguer les vraies informations des fausses. Enfin, selon le Chef de l’ONU au Mali : « ces différentes actions qui ont permis de sauver des vies doivent être reconnues à leur juste valeur. C’est ce travail de service public que nous essayons de valoriser. C’est un travail au quotidien, très difficile avec beaucoup de risque, que j’encourage les uns et les autres à continuer car, hélas, nous n’en avons pas encore fini avec le Covid-19 ».

Infos MINUSMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page