La Une

Gao attaque de front l’insécurité dans la ville

Les forces vives de la 6ème région et les autorités administratives, sous l’impulsion du gouverneur ont pris la décision d’instaurer un couvre-feu dans la ville de Gao. Cela est un moyen pour contrer la montée en flèche des assassinats ciblés, la prolifération des armes légères et des véhicules non immatriculés dans la ville.

 Le commandement de la 1ère Région militaire a décidé de prendre le taureau par les cornes. Le gouverneur de Gao, le général de brigade, Moussa Traoré a autorisé une patrouille de grande envergure le samedi 13 février 2021, pour mettre un terme au fléau de l’insécurité qui coupe le sommeil aux habitants de la cité des Askia.

Le chef de la circonscription administrative a aussi décrété un couvre-feu de 21 heures à 5 heures matins sur toute la région à compter du lundi 15 février 2021 au 1er mars 2021.

Selon lui, des check-points temporaires ont été installés sur toutes les grandes artères de la ville. Ce qui permettra aux forces de défenses et de sécurité (FDS) de fouiller minutieusement les motos, les tricycles  et les véhicules.

Les opérations de patrouille débutent  à 7 heures du matin pour prendre fin à 16 heures. Le bilan pour une première opération est flatteur. 6 véhicules, dont 5 pick-up et 1 Hiluxe, 11 armes de guerre dont 9 PM, 1PKM et 1PA, des munitions en vrac et d’autres matériels de combat ont été saisis grâce aux patrouilles et fouilles.

Bamory Camara

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page