La UnePolitique

Le Général Président UMARO SISSOCO Au Chevet des autorités aux pouvoirs

Au-delà de la visite de travail l’octroi d’une grosse enveloppe pour financer les scrutins en vue ?

Le Président bissau-guinéen, Umaro Sissoco Embalo, a effectué une visite « d’amitié et de travail » à Bamako dans l’après-midi du vendredi 25 Juin 2021. Cette visite intervient après celle effectuée en septembre 2020 dans notre pays.

A l’issue de sa rencontre avec les plus hautes autorités du pays, le président Bissau-Guinéen a réaffirmé son engagement auprès des autorités de la transition.

Il a rappelé la situation particulière que vit notre pays et a rassuré qu’à chaque fois qu’il s’agira de rapprocher ses frères maliens, il le fera avec plaisir.

« Je continue à donner mon appui au peuple malien et j’attends des Maliens la paix et la concorde », a-t-il fait savoir.

Selon le président Embalo, il est question pour lui « de venir partager l’expérience de la Guinée avec le Mali ». Car la Guinée à l’instar de notre pays a connu des années d’instabilité politique avant de retrouver sa voie, a rappelé M. Embalo.

Le chef d’État bissau-guinéen dira qu’un accord de coopération bilatérale a existé entre le Mali et la Guinée-Bissau, depuis les années 1983. Cet accord qui concerne tous les domaines, peine à entrer en vigueur, a-t-il poursuivi. Il s’agit donc pour M. Umaro Sissoco de réactiver cet accord.

Par ailleurs, une source bien introduite nous informe qu’au cours des échanges de tête en tête entre les deux présidents, le General Umaro a évoqué avec son homologue Goïta, la question de l’organisation des élections à venir. Face aux difficultés économiques et les sanctions auxquelles se trouvent exposer le Mali, ce dernier aurait décidé de débloquer des fonds pour soutenir financièrement les élections prochaines.

Le président Bissau-Guinéen est malien de par ses origines maternelles. En tant qu’ancien représentant de la Libyan African Investment Company (Laico), un fonds d’investissement libyen en Afrique de l’Ouest, M. Embalo dispose d’un grand réseau à l’international. Toutes choses qui sous-entendent que le président Bisseau-Ginéen ne managera aucun effort pour débloquer une grosse enveloppe au bénéfice de notre pays, aux fins d’amoindrir les lourdes dépenses électorales.

Oumar ONGOIBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page