La UnePolitique

Le Premier Ministre lors de la rencontre avec les partis Politiques « Le gouvernement s’attèlera à obtenir une trêve politique et syndicale pour baliser le chemin »

Hier dans la soirée, le PM Choguel Maiga a reçu l’ensemble de la classe politique en vue de faire le point des décisions prises pour l’atténuation du climat social et la problématique de l’organe unique de gestion.

Au regard de l’état actuelle du pays, notamment la manifestation de certains syndicats qui expriment leur mécontentement à l’égard des autorités, « le gouvernement s’attèlera à obtenir une trêve politique et syndical pour baliser le chemin », affirme Choguel. C’est à ce prix poursuit-il que la transition parviendra à réaliser les axes prioritaires qui sont la sécurité, les réformes politiques et institutionnelles, la réduction du train de vie de l’état, la bonne gouvernance, la mise en œuvre intelligente de l’accord d’Alger et l’organisation des élections libres et transparentes. D’après le PM, il s’agira de travailler à l’érection d’une administration professionnelle et moderne qui permettra de réadapter la politique de décentralisation pour une gouvernance plus efficiente ; de réviser la charte des partis politiques et la loi électorale afin de mettre fin aux conflits électoraux récurrents. De ce fait, « nous procèderons à la création de l’organe unique de gestion réclamée par la classe politique », rassure Choguel Maiga

Par ailleurs il dira que le ministre de l’économie et des finances est en plein œuvre dans l’objectif de prendre en compte les réclamations des syndicats. « Des dispositions sont en train d’être prise pour répondre à toutes les demandes légales avancées par les syndicats. Les partis concernés sont en discussion avec le Ministre des finances afin de trouver une solution d’ici la fête qui s’annonce. »

En conclusion, il dira avoir instruit aux Ministre de la refondation, le Pr Ikassa Maiga d’être en contact permanents les politiques afin de recenser les multiples préoccupations et de mettre en confiance les partis concernés ; car affirme-t-il que nul ne sera marginalisé.  

Oumar ONGOIBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page