Édito - Il faut le dire

Drôles de rentrées 2020 !

Il faut le dire…

Dans la plupart des pays, les mois de septembre et d’octobre sont l’occasion
d’effectuer des rentrées. Qu’elle soit politique, parlementaire, scolaire, littéraire ou judiciaire une rentrée est toujours un évènement. Sur le plan international, la rentrée la plus solennelle est sans doute, celle des Nations Unies à New-York.
Elle est l’occasion pour les grands de ce monde, de se montrer en vedette et pour les observateurs de pouvoir scruter leurs messages sur l’avenir du monde. Cette année cette rentrée n’a nullement été solennelle. En effet, la covid-19 est passée par là et les couloirs de la maison de verre des Nations Unies qui habituellement grouillent de monde, sont restées désespérément vides, silencieux. En lieu et place des grands de ce monde, ce sont les écrans géants qui étaient en vedette.
N’est-ce pas drôle ?
Chez nous, la rentrée gouvernementale a lieu habituellement en septembre. Et comme le gouvernement n’existait pas, cette rentrée d’octobre est à la fois la manière de signifier son existence et sa prise de fonction. N’est-ce pas drôle de qualifier de rentrée pour des gens qui n’étaient pas à la tâche ? Et que dire de la rentrée parlementaire ? Selon la constitution, elle a lieu le premier lundi du mois d’octobre. Donc elle aurait dû se tenir le lundi 05 octobre, c’est-à-dire avant-hier.
Mais, on sait pourquoi les portes de l’hémicycle sont restées closes. N’est-ce pas drôle pour un pays démocratique ? Habituellement la rentrée judiciaire a aussi lieu au mois d’octobre et ce n’est qu’après que se tiennent leurs principales assises.
Mais apparemment, c’est toujours l’année 2019-2020 qui continue car nous
assistons aux travaux de la Cour d’assises actuellement. C’est dire que la rentrée judiciaire n’a pas encore eu lieu. Normal dira-t-on car il y avait vacance du pouvoir présidentiel ! Et que dire de la rentrée scolaire, la plus populaire des rentrées ?
Elle n’a pas eu lieu car on n’a pas fini encore avec l’année scolaire 2019-2020. Elle sera donc décalée. Et que dire de la rentrée universitaire ? Ici, personne ne peut situer la date et mêmes les étudiants se perdent dans les décomptes des semestres !
Une rentrée non moins importe mais ignorée, c’est celle des aide-ménagères
appelées encore « 52 » ou tout simplement « bonnes ». Elles permettent à
nombreuses jeunes mamans de se soustraire de leurs tâches domestiques et de les confier à la « bonne ». Pendant des mois, leurs rejetons que sont les
« papou », « papou ni », « papi » « mamie » « bijou » et autres « jolie » « tatie » etc. n’auront à faire qu’aux « 52 » !
Enfin, faut-il oublier « Delta News » ? Par ce numéro, votre hebdo, fait aussi sa rentrée. Nous espérons que cette année, vous serez encore plus nombreux, à le lire et à l’animer. A cette occasion, nous avons le plaisir de vous annoncer que votre journal en plus de sa page Facebook, est aussi en ligne. Il vous suffit de cliquer sur deltanews.ml. Bonne rentrée à tout le monde, malgré tout !

…sans rancune

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page